Parmi les 59 sémaphores qui jalonnent le littoral français, c’est l’un des 14 implantés sur les côtes de la Manche et de la mer du Nord. Situé sur le territoire de Trouville-sur-Mer, à Hennequeville, il est souvent improprement appelé Sémaphore de Villerville du nom de sa commune limitrophe à l’Est.

Culminant à 136 mètres au-dessus du niveau de la mer, cette tour de guet jouit d’une vue imprenable sur l’estuaire grâce aux larges baies vitrées de sa chambre de veille. 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, de puissantes jumelles permettent à ses guetteurs de surveiller le trafic maritime, de Ouistreham au Pont de Normandie, dans un secteur intégrant l’entrée du port du Havre où se croisent, tous trafics confondus, entre 8 000 et 10 000 navires par an : bateaux de pêche, de plaisance, bâtiments de commerce dont un tiers environ de pétroliers, chimiquiers, méthaniers et gaziers.

Sa construction a débuté en 1910, après que la Marine ait fait l’acquisition du terrain en 1908. Il est entré en service en 1912. En 1977, il a été rehaussé par l’actuelle chambre de veille panoramique tandis qu’en 1981 des logements pour les guetteurs ont été ajoutés.

Depuis le 23 juin 2006, ce sémaphore est classé en 1ère catégorie (sémaphore permanent) et fonctionne avec neuf personnes.

The semaphore

Of the 59 semaphores found on the French coast, the one in Trouville is one of 14 on the coast of the English Channel.
Found on land belonging to Trouville-sur-Mer, the semaphore is in Hennequeville. It is often mistakenly referred to as the Semaphore of Villerville. At 136m above sea-level, this tower has a breathtaking view of the water thanks to its large windows. The watchtower is active 24 hours a day, 7 days a week. With its powerful binoculars, it is able to properly keep watch of the sea traffic, from Ouistreham to the Normandy Bridge. This area includes the busy harbor, the Havre, where the traffic can range from 8,000 to 10,000 ships in a year: fishing boats, private yachts and industrial ships.

Its construction started in 1910 after the French Marines got control of the land in 1908. It was put into service in 1912. In 1977, the tower was rebuilt taller than before to include today’s viewing bay with its large windows. In 1981, dormitories were added for the agents stationed there.

Since June 23, 2006, the semaphore has been classed as a category 1 semaphore (a permanent semaphore) and it operates with 9 agents.