Si le site a été occupé dès la fin du Néolithique puis par un peuplement de Mérovingiens, l’histoire de Trouville a véritablement commencé, il y a plus de mille ans, le jour où le viking Thorulf a décidé de s’installer dans ce lieu, nommé en conséquence Thorulfvilla, vocable dans lequel il faut trouver l’étymologie de Trouville.

Le coeur de l’antique village bat au pied du vallon abrité de Callenville, au creux duquel serpente le ruisseau qui, depuis les hauteurs, rejoint la Touques. Il ne reste plus rien des masures au toit de chaume qui s’étaient groupées dans ce quartier du Quernet, autour de la première église paroissiale Saint-Jean-Baptiste, érigée probablement aux XIème-XIIème siècles et réduite de nos jours à l’état de chapelle.

Aujourd’hui l’appellation d’une rue conserve la mémoire d’un Parc aux huîtres, établi en mars 1840 par un nommé Estienne, « ancien notaire et riche capitaliste de Paris ». Par la suite, ce parc fut exploité par une société qui l’approvisionnait avec des huîtres provenant de Cancale. En 1847, Trouville recevait chaque mois deux chargements de 4 à 500 000 huîtres de toutes espèces, et la Cancalaise expédiait chaque jour sur Paris, de 20 à 30 000 huîtres.

Repris vers 1890 par un nommé Quetin, hôtelier deauvillais, l’exploitation de ce parc cessa définitivement à sa mort en 1915.

The Quernet and the oyster park

Trouville may have been occupied since the prehistoric days of the Neolithic Age, followed by the occupation by the Merovingian’s, but the town’s real history begins over a thousand years ago; It begins the day the Viking Thorulf decided to settle down, giving to the village the name Thorulfvilla – hence today’s Trouville. The epicenter of the old village is found at the base of a valley of Callenville. It’s through this valley that a stream flows, later joining the river Touques. Today, there is nothing left of the old thatched- roof houses that were agglomerated around the Quernet neighborhood, around the first parish church (Saint-Jean-Baptiste, dating from the XI- XII centuries), turned chapel today.

Today, the memory of the oyster park is kept by the street with the same name: Rue de l’Ancien Parc aux Huîtres. This oyster park was established in March of 1840, by a Parisian notary by the name of Estienne. The park was used by the locals with oysters collected from Cancale, a town in the French region of Brittany. In 1847, Trouville would receive 4 to 500,000 oyster deliveries each month and the ship Cancalaise would deliver 20 to 30,000 shipments to Paris. These shipments were reestablished by a hotelkeeper from Deauville, Quetin, in 1890 and would continue until his death in 1915.